Zoom sur l’inbound marketing, l’art d’attirer le client vers soi

Aussi nommé marketing entrant, l’inbound marketing est une base fondamentale des stratégies de marketing digital. Découvrons ensemble ce qui fait sa force.

Marketing inbound, véritable stratégie de contenu

L’inbound vise à capter l’attention de nouveaux clients vers vos services ou vos produits. Cela implique de faire venir des visiteurs vers vous en leur proposant des contenus adaptés.
Pour performer, le marketing entrant mise essentiellement sur des stratégies de contenu. Tenir un blog, proposer des livres blancs, des vidéos ou encore des podcasts constituent la panoplie de contenus potentiels de cette stratégie.

Différences avec l’outbound marketing

L’inbound marketing diffère de l’outbound marketing (plus traditionnel) qui consiste, à l’inverse, à aller chercher le prospect. La communication va de l’entreprise aux clients. Celui que l’on appelle aussi marketing sortant mise sur les spots radios, l’affichage publique, les annonces de journaux, la distribution de tract, le démarchage téléphonique, l’envoi de courrier, les campagnes d’emailing, … Il s’agit d’une démarche intrusive qui peut finir par agacer le client…

Les étapes fondamentales pour un inbound marketing fructueux

L’inbound marketing se focalise sur 4 étapes essentielles : attirer, convertir, transformer et fidéliser les clients. Ses 4 dimensions composent « l’entonnoir de conversion » qui vise à guider les internautes vers vos objectifs.

Attirer le visiteur

La première étape consiste à apporter du trafic vers votre site internet. L’objectif n’est pas de faire entrer le plus de visiteurs possible sur votre site, mais bien d’accueillir des internautes qualifiés qui pourraient être intéressés par vos produits ou services.
Pour attirer des visiteurs, rien de plus efficace que :

  • un site web (un bon début !) optimisé pour le référencement,
  • un blog où l’on publie des articles régulièrement,
  • des pages actives sur les réseaux sociaux.

Convertir le visiteur en lead

Lorsque le visiteur s’identifie auprès de vous, on dit qu’il est converti ! S’il remplit un formulaire de contact, souscrit à votre newsletter, télécharge un document sur votre site en échange d’informations, alors il est converti.
Parmi les outils indispensables pour convertir un visiteur, on retrouve notamment :

  • Les Call to Action, autrement dit des boutons qui appellent l’internaute à cliquer dessus pour être transportés vers une page de conversion.
  • Les Landing Pages, des pages web optimisées pour la conversion et dédiées à une action cible. Exemple : une page qui vous incitera à vous inscrire à un service en ligne.
  • Les lead magnets, des contenus premium qui servent de monnaie d’échange pour récolter des informations sur les potentiels clients. Exemple : vous proposez un livre blanc (rapport, analyse, guide), un cas client, un bon de réduction ou l’accès à l’article complet; pour obtenir cette offre, le visiteur doit remplir un formulaire dans lequel il va vous laisser ses coordonnées.
  • Le marketing automation qui à l’aide d’outils permet d’automatiser les tâches répétitives. Hubspot, Sendinblue ou encore Pardot, qui vous donne les moyens de créer des campagnes marketing plus intelligentes et puissantes, font partie de la liste des outils reconnus.

Transformer le lead en client

À la dernière étape, le visiteur de votre contenu est devenu lead qualifié, un prospect. Il doit à présent devenir un client. Pour cela, l’étape 3 de l’entonnoir de conversion consiste à garder le contact avec lui pour faire monter la confiance.
Parmi les techniques à utiliser, vous retrouvez :

  • Le Customer Relationship Management (CRM), un outil de vente qui permet de garder au chaud les informations délivrées sur vos bases de données clients.
  • L’emailing, qui permet de proposer d’autres informations à votre lead par mail de manière régulière. Exemple : une newsletter vous donnant chaque mois des nouvelles de votre boutique préférée !

Fidéliser votre client

Dernière étape : la fidélisation. Cette dernière étape permet de maintenir puis de développer la confiance que vous avez établie avec votre cher client. Une fidélisation réussie permet de faire évoluer votre client en un véritable porte-parole de votre entreprise.
Pour le fidéliser, vous pouvez organiser des événements, publier régulièrement sur les réseaux sociaux, ou offrir du contenu personnalisé !

Comment optimiser le référencement local de votre site web ?

Le référencement local vise à augmenter la visibilité d’un site sur les moteurs de recherche dans une zone géographique de proximité. Les chiffres viennent appuyer son importance : 25% des recherches sur Google sont localisées (ex: barbier + Brest ou casse auto + Finistère) ; 88 % des requêtes localisées sur téléphone génèrent une visite dans votre magasin ou un appel dans les 24 h – on parle alors de web-to-store. Votre marché deviendra plus actif, boostant votre chiffre d’affaires.

Découvrez quelques actions à mener pour poser les bases solides d’un bon référencement local.

Utilisez Google My Business pour améliorer votre SEO local

Google My Business n’est autre que le bloc qui est généré au cours des recherches locales. Google l’a lancé en 2014 pour proposer aux commerces de proximité une page pertinente qui met en valeur leurs coordonnées et leurs activités. S’inscrire sur cet outil est d’une grande utilité pour un référencement local réussi. L’outil donne ainsi la possibilité aux sociétés locales d’apparaître efficacement dans les recherches géolocalisées.

Google My Business propose donc de mentionner tous les renseignements nécessaires aux prospects. Il améliore ainsi la visibilité de votre site web, car Google référence automatiquement celui-ci sur le moteur de recherche, et augmente vos chances d’avoir plus de prospects.

Dans ce contexte, assurez-vous que toutes les informations sur votre entreprise soient exactes : nom, adresse, etc. Vous devez aussi vous démarquer en mettant en avant des photos de qualité. Sachez qu’une visite virtuelle à 360° de vos locaux attire plus l’attention ! Il est également conseillé de choisir des catégories d’activité précises pour votre page.

N’oubliez pas les avis clients ! Ils contribuent à améliorer votre visibilité Google, et favorise donc les visites dans votre boutique ou établissement ! Par exemple, un restaurant qui recueille des avis positifs et récents améliorera son taux de conversion. Incitez donc vos clients à laisser des commentaires s’ils sont satisfaits de vos services ou prestations. Et lorsque vous recevez un avis, qu’il soit positif ou négatif, prenez le temps d’y répondre de manière personnalisée.

Enfin, découvrez sur Google My Business la fonctionnalité Google Posts, qui permet de mettre en avant des promotions, des événements, des news, grâce à des publications éphémères.

Choisir les bons mots-clés pour un SEO local

Le contenu de votre site est une étape cruciale pour la réussite de votre référencement local. En effet, la qualité des contenus est évaluée par Google à travers chaque page. Dans ce cas, les mots-clés jouent un rôle majeur. Ils aident Google à indexer votre site et ils vous permettront de toucher les bonnes personnes.

Pour choisir des mots-clés pertinents, utilisez l’outil Google Adwords. Il trouvera les mots-clés efficaces correspondant à votre activité. Voici des exemples de mots-clés ou d’expressions-clés fournis par Google Adwords à un restaurant du Pays de Brest souhaitant améliorer ses positions dans les pages de résultats des moteurs de recherche (SERP) :

  • restaurant le plus proche,
  • réservation restaurant,
  • avis restaurant,
  • resto sympa à proximité,
  • site restaurant,
  • resto tripadvisor, etc.

Vous pouvez également consulter les « recherches associées » proposées par Google en bas des pages de résultats. Les mots-clés locaux doivent bien sûr correspondre aux critères de recherches des internautes.  Et surtout, à ne pas négliger, évitez les termes très compétitifs, généralement placés sur la courte traine. Cette dernière rassemble les mots-clés très populaires sur lesquels il est difficile de se positionner, mais qui vont être utilisés de nombreuses fois par les internautes. Ce sont en majorité les mots-clés courts comme « garage Brest », « serrurier Landerneau », etc.

Autre conseil : la concurrence étant rude sur le web, misez sur la stratégie de contenu 10X content (oui, même en local !), qui consiste à produire du contenu 10 fois meilleur que les autres. Explorez la concurrence en tapant des requêtes locales sur Google et les autres moteurs de recherche (« magasin matériel de randonnée Brest » ou « magasin chasse sous-marine Finistère » par exemple) puis faites dix fois mieux.

Les réseaux sociaux pour compléter votre stratégie web-to-store

Pour une communication locale, nous vous conseillons de mettre en avant vos événements (lancement de nouveau produit, vente privée, ateliers, dégustation, …), vos promotions, etc., et toute autre information invitant l’internaute à se rendre physiquement dans votre commerce – on parle alors de stratégie web-to-store !

Les réseaux sociaux sont particulièrement bien adaptés à cette stratégie incitant les internautes à vous rendre visite directement en boutique. Ces plates-formes vous permettent de créer une communauté, d’animer, de fidéliser et d’engager celle-ci (like, commentaire, partage), faisant de chacun des individus un porte-parole en puissance. A propos de bouche à oreilles, la différence de croissance entre les marques les plus recommandées par les consommateurs et celles qui le sont le moins est de 27 % en moyenne.

Autre idée pour créer du lien avec le tissu local : offrir des coupons ! L’institut CCM a dévoilé que plus de 9 internautes sur 10 ont déjà utilisé un coupon de réduction pour leurs achats. Le couponing attire lui aussi les internautes en magasin, puisque selon la même enquête, 80 % des coupons ont été utilisé en boutique – 58 % pour la vente en ligne. À noter que les coupons ne sont pas utilisés uniquement par les commerces de proximité. De grandes marques comme Danone ou L’Oréal distribuent elles aussi des coupons.

Vous souhaitez améliorer votre référencement local sur le Pays de Brest ou dans votre localité ?

Contactez-nous au 09 51 87 58 47 ou bien via notre formulaire de contact.

Les Google Posts améliorent votre référencement local

Netlinking* avec des partenaires locaux, champ sémantique local pour les pages de son site internet, inscription sur Google My Business pour apparaître sur Google Maps… il existe une multitude de façons de positionner son site Internet sur des requêtes locales.

Et grâce à Google My Business, vous pouvez également aujourd’hui créer gratuitement des publications éphémères : les Google Posts. Les textes sont alors directement référencés sur le moteur de recherche et lorsqu’ils tapent une requête locale, les utilisateurs de Google peuvent donc facilement accéder à ces annonces dans le panneau de connaissance local (fiche Google My Business) proposé par le moteur de recherche.

google-post-referencement-local-pays-de-Landerneau-Daoulas

Positionnement des Posts dans les résultats de recherche Google sur un ordinateur

Une crêperie bretonne, par exemple, pourra miser sur un texte spécial Chandeleur, un restaurant sur des événements comme la Saint-Valentin, les fêtes de fin d’année… Un magasin de vêtements de proximité pourra mettre en avant des promotions saisonnières… Une concession pourra informer de l’arrivée sur le marché d’un nouveau véhicule, d’une journée Portes Ouvertes, etc.

Google Post - Améliorer son référencement local dans le Finistère

Exemple de Google Post publié par le garage Aramis Auto de Brest.

Comment créer un Google Post pour mieux toucher une cible locale ?

Depuis le service Google My Business (destiné aux entreprises qui veulent optimiser leur visibilité dans les recherches locales), vous avez un onglet « Post » à votre disposition.

Le nombre de mots du texte est limité par un seuil et un plafond : vous avez le droit de rédiger entre 100 et 300 mots.

Vous pouvez ajouter à votre texte une image, un titre et un bouton d’appel à l’action (aussi appelé Call To Action): Réserver, S’inscrire, Acheter, En savoir plus, etc.

Vous devez en outre définir une date de début de publication et une date de fin, car les posts de Google Post sont éphémères – ils durent quelques jours puis expirent. C’est pour quoi ils s’adaptent tout particulièrement aux événements, aux exclusivités, aux dernières promotions ou aux nouveaux produits…

Enfin, vous pouvez admirer le tout avec l’accès à un aperçu, avant de cliquer sur « valider » pour publier cette annonce. Votre post est visible sur tous les supports et vous pouvez le partager sur les réseaux sociaux. A noter que vous pouvez publier des Google Posts depuis votre ordinateur, depuis votre tablette ou votre mobile directement depuis cette page.

Référencement local et Google Posts - Pays de Brest

En cliquant sur le post dans le fiche Google My Business, celui-ci s’affiche entièrement au-dessus du contenu et l’historique des posts publiés par l’entreprise est également disponible.

L’importance de bien se positionner en local sur les pages de résultats de Google

Les commerces locaux n’utilisent pas bien internet – malheureusement pour eux –, qui pourraient leur apporter des clients supplémentaires.

L’enjeu est important. Voyons ensemble quelques chiffres parlant sur l’importance du SEO local :

En outre, beaucoup d’entreprises locales ou régionales font fi de la vente en ligne. En Bretagne par exemple, 7 consommateurs bretons sur 10 achètent en ligne (Consommateurs âgés de 16 à 64 ans – Source : Eurostat). Pourtant, seule 1 TPE bretonne sur 8 vend en ligne… Il y a donc tout intérêt, en Bretagne du moins, à adopter une bonne stratégie de webmarketing local !

Et vous, cher lecteur local, où en êtes-vous de votre stratégie de référencement local ?

* Définition du Netlinking sur definitions-marketing.com